Luxe Hotel Suites Airplane
Teuge, Pays-Bas

Date d'achèvement 2009
Architecte d’intérieur : Marjolein Garritsen

Comme dormir sur les nuages

Dormir dans un avion – non pas de façon inconfortable au cours d’un vol de nuit mais luxueusement au sol – ce souhait est devenu réel en Hollande. A Teuge, près d’Apeldoorn, un avion ayant appartenu au gouvernement de l’Allemagne de l’Est pour le transport de ses officiers, a été transformé en une suite d’hôtel unique, à laquelle rien ne peut être envié en termes de confort et de design. Un tel emplacement devait également requérir un degré tout particulier d’adaptation. GROHE Ondus® fut choisi pour cette raison; la collection novatrice de premier choix provenant du fabriquant leader en équipements.

Outre le cockpit, lequel demeure dans son état d’origine, l’avion a été équipé avec toutes les installations d’une suite d’hôtel moderne. Du lit de créateur au salon avec ses confortables canapés en cuir, à la terrasse extérieure dominant l’aérodrome, tout est disponible pour un séjour de luxe. Deux clients peuvent également être accommodés dans la suite puisque des conférences pour au moins 15 personnes y sont organisées.

Marjolein Garritsen, une étudiante de l’Académie Jan des Bouvrie à Deventer fut chargée de la conception intérieure, d’ambiance moderne avec des influences rétro. Les surfaces peintes en blanc, complétées par des touches mattes de noir dominent l’intérieur de la suite aérienne. La conception est simple et minimaliste. Des éléments récurrents accompagnent le thème aérien principal: ovales et cercles.

Même les installations sanitaires de la suite offrent un confort de première classe. Du bain à remous à la douche cloisonnée, au sauna à infrarouge, les clients peuvent également profiter de quelques heures de relaxation et de bien-être. GROHE Ondus® fut choisi pour ses équipements. Ben Thijssen et Marjolein Garritsen optèrent pour les versions noir velouté, car elles s’adaptaient parfaitement au concept intérieur. “GROHE Ondus® offre le design et la technologie exactes que je souhaitais pour la suite aérienne”, explique Ben Thijssen.